Situé dans le bas du village, ce lavoir public est alimenté par une source captée par une fontaine, aménagée dans un édicule à proximité. Il se présente sous la forme d’un bassin rectangulaire sans margelle maçonnée. Délaissé par les ménagères depuis les années 50, les ronces et les mauvaises herbes envahissent progressivement les lieux. En 1996, la municipalité choisit de faire intervenir un chantier d’insertion pour procéder à sa restauration. Après quelques mois de travaux, il retrouve sa splendeur d’antan et prend le nom de « Lavoir de l’espoir ». IL fut baptisé ainsi en raison d’un retour à l’emploi pour deux personnes du chantier. Ce lavoir constitue une halte bienfaisante sur le sentier de randonnée.
La Croix se situe à l’entrée du village de Fronteau, au carrefour de l’ancienne voie Romaine, allant de Thouars à Vihiers. Le fret polygonal taillé en deux blocs de calcaire, supporte une petite croix portant un Christ sculpté, de style naïf. Au dos, une inscription y est portée : « 1645 au soleil levant conduit à Thouars Au soleil couchant conduit à Vihiers. Si cette croix a servi pendant longtemps de panneau indicateur, elle n’en demeure pas moins une borne et un balisage supplémentaire sur le sentier de randonnée actuel. De nombreuses croix et calvaires disséminés à plusieurs intersections de la commune symbolisent une reconnaissance suite à un évènement ou une procession des missions.
La culture de la vigne sur la commune est attestée depuis le moyen âge. La pérennité de ce vignoble ne s’est jamais démentie, tant les preuves abondantes dans les archives. Un petit bâtiment, appelé « Cabane à vigne » se situe à 1km au Nord-Est du bourg, au bord d’un chemin au cœur des vignes. De plan carré, il est construit en moellon de pierre locale, avec encadrement en tuffeau taillé. Une toiture à deux pans, couverte en tuile ronde coiffe l’ensemble. A l’intérieur, une cheminée d’angle offre un confort rudimentaire. Ce lieu servait d’hébergement aux vendangeurs de l’époque.
MFR Le Terra
Mairie : 05.49.96.83.20 Fax : 05.49.96.89.11 Mail : mairie.bouillesp@wanadoo.fr
Le Lavoir de Fronteau La Croix de Fronteau La Cabane à Vigne Patrimoine artistique
La première mention connue de la seigneurie du Terra remonte à 1485. Elle est alors dirigée par la famille de Terves. Le corps de logis semble dater de la fin du Moyen Age. Il est modifié au XIXe siècle, notamment par l’ajout des ailes nord-est et sud-ouest. Les communs semblent en partie édifiés à la fin du Moyen-Age ou au début de l’époque moderne puis modifiés au XVIIe ou au XVIIIe siècle. De nouveaux bâtiments liés à la vocation d’accueil et de formation sont construits au XXe siècle. Le logis du Terra est isolé à 4,5 km. au nord-est du bourg. Le cadastre de 1814 figure des douves disparues délimitant une vaste cour rectangulaire accueillant plusieurs corps de bâtiments : au Nord et à l’Est les communs, au Sud le logis. Ils délimitent une seconde cour intérieure de forme pentagonale accessible au Nord par un pont. Une tour crénelée encore visible au début du XXe siècle, complétait le système défensif. Le corps de logis adopte un plan rectangulaire flanqué au centre d’une grosse tour polygonale hors œuvre accueillant un escalier en vis. Il est accessible par une porte décorée d’un arc sculpté en accolade surmonté d’un fleuron et ornés de feuilles et de personnages à l’attitude simiesque. Au XIXe siècle, le corps de logis est repris : modification des fenêtres et construction en 1883 et 1887 des deux pavillons. A l’Est, les communs consistent en un long corps rectangulaire à deux niveaux. Le rez-de-chaussée est aménagé de plusieurs portes en plein cintre. L’étage accessible par deux escaliers extérieurs en pierre dont l’un est protégé par un auvent, accueille un vaste grenier dallé de terre cuite. A l’Est, il est éclairé par une petite fenêtre au linteau délardé en accolade avec appui saillant mouluré. Les communs sont édifiés en moellon de granite rose non enduit avec encadrements et chaînages d’angles soulignés de calcaire taillé. Bien que très remanié au XIXe siècle, le logis présente des dispositions et un décor sculpté caractéristiques de la fin du Moyen Age
L’église paroissiale, édifice du XIIIème siècle est détruit au bénéfice d’un nouvel ouvrage, consacré en 1883, construite dans le bourg. L’église paroissiale Saint Paul est bordée à l’ouest par une vaste place qui correspond à l’ancien cimetière. De style néogothique, l’église adopte un plan en croix latine, avec transept saillant et chœur à pans coupés. Un clocher porche à 3 niveaux donne accès à l’édifice. La haute flèche de pierre, de section polygonale, ouverte de fenêtres, de lucarne, en trilobe présente un décor original de fausses ardoises. A l’extérieur, les murs gouttereaux sont animés d’une corniche sculptée, décorée de motifs tréflés sous une armature en plein cintre. La nef unique, couverte de voûtes d’ogives, très lumineuse est éclairée par de hautes baies en plein cintre. A la base du transept une poutre de gloire a été remise rappelant celle de l’ancien édifice. Dans le chœur, on notera également la récente installation d’un retable du XIVème siècle. Parmi le décor de l’église St Paul on retiendra plus particulièrement un modillon sculpté surmontant le portail Ouest et représentant une grappe de raisin, dont la culture est encore très répandue dans la commune. L’ensemble est construit en Moellon enduit, avec encadrement et chaînages d’angles, soulignés de tuffeau taillé.
L'Eglise
Cet ouvrage du XIème ou XIIème siècle qui enjambe l’Argenton, reliait Thouars à Vihiers par la voie Romaine. Ce pont remarquable par son originalité, compte six arches brisées en ogive, dont les mesures de chacune d’elles sont différentes. Les Arcs sont soulignés de deux rouleaux concentriques. En amont, quatre avant becs particulièrement massifs facilitent l’écoulement de l’eau de part et d’autre des piles. De profil, le pont adopte la forme d’un dos d’âne. Situé en limite de territoire communal, il a la particularité de traverser trois communes : Il appartient pour moitié à Bouillé St Paul et l’autre se divise à part égale entre Argenton l’Eglise et Mauzé-Thouarsais. Face à la dégradation de l’ouvrage, les trois communes s’entendent pour lancer des travaux de restauration en 2004. L’édifice consolidé et ainsi dégagé d’une végétation envahissante, retrouve une architecture rajeunie qui contribue à l’embellissement du site de la Vallée de l’Argenton, si prisé des pêcheurs et des randonneurs.
Le Pont de Preuil
Le château bâti au XIIème siècle, possédait des douves, triples enceintes, pont levis et à proximité, pour le plaisir des seigneurs et de leurs amis, une vaste garenne : La Chatellanie de Bouillé St Paul dépendait de la Viconté de Thouars. Vers 1320, son premier seigneur connu est Ardouin Grésille. Les vestiges les plus anciens du château pourraient datés du XIIIème siècle. Situé dans le bourg, le château a en partie conservé ses anciennes douves. Il s’organisait autour d’une cour protégée par un mur flanqué de petites tours circulaires, on en conserve quatre : Deux sont reprises au XIXème siècle et intégrées au corps du logis. Une autre est conservée à proximité sur le flan Est. La quatrième est conservée à l’Ouest en fond de cour et présente un arrachement de maçonnerie qui situe l’emprise du mur d’enceinte disparu. Les vestiges de l’enceinte et de ses tours pourraient datés du XIIIème siècle. Une large porte cochère doublée d’une porte piétonne permet l’accès. Au XIXème siècle, il fait l’objet d’aménagements avec notamment la construction d’un corps de logis appuyé par le mur Sud de l’enceinte. C’est une maison bourgeoise à deux niveaux sous toitures d’ardoises, dont la façade s’organise en travées régulières, côté cour. Des communs sont également édifiés. Le pigeonnier, au centre de la cour est l’annexe agricole la plus ancienne. Il est datable du XVIème siècle. Ce pigeonnier circulaire conserve son échelle tournante pour l’accès à ses nombreux boulins rectangulaires. En 1996, la propriété devient patrimoine communal. Suite à des travaux de restauration, la municipalité décide d’en faire le siège de la mairie et s’y installer en 1998.
Le Château
Infos Municipales Vie Economique Patrimoine AssociationsRechercher sur le site
Réalisations 2016/2017 Plan Herbier Plans Vie Municipale AccueilHoraires d'ouverture de la mairie : Ouvert le mardi et le mercredi de 14h00 à 17h00
commune de Val en Vignes
Bouillé Saint Paul